Le chou-rave, découverte d’un légume ancien, savoureux à souhait

Un Légume, Une Histoire

Le Chou-rave est originaire du bassin méditerranéen, les Romains l’appelait Chou de Pompéi. Il semble qu’on le cultive depuis 4000 ans. Les Grecs et les Romains lui prêtaient des propriétés médicinales et même aphrodisiaques. Et là vous vous dites que peut être ça vaut le coup de le goûter …

Au Moyen-Age, il est cultivé et consommé par les paysans, il fait parti de leur nourriture de base. Il est également recommandé dans le Capitulaire de Villis.

Les années qui ont suivi, on fait de lui un aliment du « pauvre » et fût donc la base de l’alimentation pendant les guerres. C’est une des raisons qui fait que le chou-rave n’est plus depuis plusieurs années un légume apprécié. Il est même oublié et relégué à l’alimentation des animaux.

En attendant, il pointe à nouveau le bout de son nez pour notre plus grand plaisir.

chou rave

En Cuisine

Le chou-rave a un côté frais, légèrement acidulé. Il ressemble au navet mais je le trouve plus doux. Il se mange cru ou cuit suivant nos envies.

La première fois que j’en ai mangé, c’était chez ma mère. Elle avait fait une entrée fraîche, betterave râpée, thon en miette, des oeufs durs et du chou-rave râpé. Elle avait présenté chaque ingrédient en boule sur un plat et avait préparé un vinaigrette à l’huile d’olive et aux herbes. C’était très beau surtout le contraste du rouge bordeaux de la betterave et du vert acidulé du chou-rave, avec le jaune des oeufs qui venait éclairer l’ensemble. Ma mère avait acheté le chou-rave pour essayer, elle adore tester de nouvelles choses, elle est très curieuse en cuisine. Elle non plus ne connaissait pas, nous l’avons donc goûté. Et bien en crudité râpée, c’est excellent. Il est juteux, frais, acide et doux à la fois. Je vous le conseille.

Ma deuxième tentative avec le chou-rave est la recette de Ragoût d’Agneau aux légumes boules. Ce légume s’adapte très bien à ce type de plat. Il garde un petit côté craquant, sauf si vous le faites cuire des heures bien sûr, ce qui est plutôt sympa. On sait que c’est un légume ancien, je ne saurai expliquer pourquoi je dis ça, c’est comme une sensation, comme quand on mange des topinambours ou des panais. Ce qui est parfait pour un bon ragoût de grand-mère.

Ma troisième tentative, je ne l’ai pas encore expérimenté, mais je sais ce qu’elle va être. J’ai envie de le cuisiner à l’étouffer. Je vais le couper en rondelles fines et le cuire dans une sauteuse avec de l’huile d’olive et à couvert. A mon avis, c’est une bonne idée. Je vous dirais tout ça. En attendant….régalez vous!

facilisis consectetur risus. quis tempus libero vel, accumsan eget luctus lectus dolor