A la rencontre des Orang-outans…

Notre deuxième étape en Indonésie est Kalimantan, Bornéo pour être plus précise.

C’est de Surabaya que nous décollons pour Pangalambun, le 17 octobre à 6h10. Une heure plus tard, nous sommes accueillis par l’équipe de Fardi. Nous avions réservé tout notre programme depuis Toulouse auprès de Fardi, Orangutan House Boat Tour. Après un passage à sa guesthouse, vu l’heure matinale de notre arrivée, nous embarquons sur notre bateau vers 11h qui se trouve au port de Kumai. Et le début de notre aventure commence…
Notre bateau est un klotok pour deux personnes. Notre équipage est composé du capitaine, d’une cuisinière, d’un guide et d’un jeune assistant. Nous allons vivre trois jours sur notre klotok en remontant sur un affluent qui part du fleuve de Kumai et qui remonte dans la forêt. 

KlotokKlotokKlotok

Le début de notre circuit se fait sous la pluie mais comme il fait chaud, ce n’est pas bien grave. Dès le départ, je suis impressionné par la végétation, des palmiers immenses bordent la rivière, je n’en avais jamais vu de cette taille. C’est vraiment magnifique. Tout comme notre premier repas, d’ailleurs. Pendant qu’on avance, on nous sert un véritable festin, poisson, légumes, riz, galettes, fruits. C’est un delice! On a jusqu’ici jamais mangé aussi bien et on a la sensation de goûter à la cuisine familiale indonésienne.

Après bien 3 heures de bateau, on s’arrête au premier camp. Pour vous expliquer un peu mieux, parce que là, je me suis enflammée sur notre périple mais c’est tout. Nous faisons ce tour dans le Parc National de Tanjung Punting, qui est un parc d’étude et de réhabilitation en milieu naturel et à l’état sauvage pour les orang-outans. A plusieurs endroits, il y a des camps avec des plate-formes d’alimentation pour les singes où les rangers leur mette des bananes, du maïs et de la canne à sucre.

Orang OutanOrang OutanOrang OutanOrang Outan

Nous faisons donc un premier stop à l’un de ces camps. Et là c’est un moment magique. (Ayez bien à l’esprit que nous sommes en milieu naturel, pas de barrières, pas de cage, pas de filet, rien de tout ça.) Avant même d’arriver à la plate-forme, un groupe d’orang-outans se trouvent dans les arbres. Ils évoluent lentement, nous observent pour être sûr que tout va bien. Les voir d’aussi prêt faire leur vie c’est fabuleux. Une mère avec un petit nous crie dessus, elle ne veut pas qu’on s’approche. Nous arrivons ensuite à la plate-forme où les rangers installent la nourriture. Les orang-outans arrivent tranquillement, certains prennent à manger et montent dans un arbre, pendant que d’autres restent et mangent. Nous sommes tellement proches d’eux, c’est incroyable. J’ai du mal à trouver les mots pour vous faire partager ce moment. On reste à les regarder pendant une bonne demi heure avant de remonter sur le klotok et de poursuivre notre chemin. Sur le chemin, on croise le vieux mâle, il avance d’un pas décidé, il est à 1 mètre de nous seulement, je n’aurais pas cru ça possible. En remontant la rivière, nous apercevons dans les arbres de petits singes gris et des Nasiques (singe au gros nez). 

Orang OutanOrang OutanOrang OutanOrang Outan

Nous dînons sur le bateau, encore un délicieux repas, stationnés au ponton d’un autre camp. Anti moustiques obligatoire!! L’équipage nous installe notre couchage, ils rapprochent les matelas, mettent des draps et surtout une moustiquaire. Et voilà nous sommes prêts pour la nuit. Sympa non de dormir en pleine nature à l’abri sur un klotok. Surtout que le réveil en est que plus génial 😃

La journée se déroule comme dans un rêve. Nous voyons de nouveaux orang-outans sur deux camps différents, et notamment au camp Leakey qui est à l’origine du programme d’aide aux orang-outans. Pour atteindre ce camp, on emprunte un nouvel affluent. La végétation change et surtout la couleur de l’eau. Jusqu’à présent marron et opaque, elle devient claire et noire, couleur de thé. La jungle est encore plus dense et magnifique.

EquipageVillage

Comme la veille, nos repas sont délicieux et copieux, on a même droit au goûter ! Notre journée se termine après être revenus bien en arrière sur la rivière pour se rapprocher de notre point de départ. Le lendemain, nous reprenons l’avion. Le capitaine accoste le klotok au niveau des palmiers où nous assistons à un balai de lucioles. Ça scintille de milles feux.

Nous terminons notre excursion le lendemain matin. C’était une expérience inoubliable et très forte en émotion. Je suis heureuse de l’avoir vécu. Entre la beauté de la jungle, des rivières et le contact avec les orang-outans, tout est réuni pour nous donner un moment exceptionnel.

Avant de vous laisser, petite présentation : de gauche à droite.

Notre guide, le capitaine, moi-même, mon mari, la cuisinière et le jeune assistant.
Equipage

Sed felis consectetur tempus lectus eleifend id, dapibus