Le Pot au Feu, le plat de l’hiver indémodable et incontournable

Cette semaine au menu, il y a un Pot au Feu aux Légumes Anciens. Et comme, je commence à le cuisiner aujourd’hui, ça m’a donné envie de faire un article.

LE PLAT de l’Hiver…

Quand l’hiver s’annonce, c’est Le plat qui me vient à l’esprit. Oui enfin, pas que celui là, j’avoue. J’adore le préparer, le sentir mijoter dès la veille du repas. Et surtout, j’adore le déguster! Je suis assez traditionnelle dans ma manière de le manger.
D’abord, le bouillon avec des vermicelles, ou plutôt des cheveux d’anges, la meilleure partie en ce qui me concerne. Qu’est ce que c’est bon ! Quand le Pot au Feu a cuit longtemps, depuis la veille, le bouillon a un goût fabuleux. C’est le réconfort par excellence. Et si on a la chance d’avoir un feu de cheminée ou un poêle à proximité, alors là c’est le summum :-)) Ensuite, la viande et les légumes, et là j’ai un vrai rituel. Carottes et pommes de terre se transforment en purée avec une noix de beurre et arrosée de bouillon, oh la la ! Et la viande, je l’accompagne d’une bonne mayonnaise maison.
Bon je sais tout ça n’a rien de léger, mais pour le coup, ça m’est bien égal.

Quand elle s’asseyait, pour dîner, devant la table ronde couverte d’une nappe de trois jours, en face de son mari qui découvrait la soupière en déclarant d’un air enchanté : « Ah ! le bon pot-au-feu ! je ne sais rien de meilleur que cela » (…)

Maupassant, La Parure, 1884, source Wikipédia

Le Pot au Feu et toutes ses recettes…

Le Pot au Feu fait parti de ses vieux plats typiquement français, considéré comme un plat populaire dû aux faibles coûts des ingrédients. Il a donc une base mais suivant les préférences de chacun, cette base peut se modifier et donc offrir plusieurs possibilités.

Dans un Pot au Feu, il y a de la viande, du boeuf, plus exactement, et les morceaux à faibles coûts. On peut donc y mettre du gîte, de la joue de bœuf, du jarret, du plat de côtes, du paleron, de la macreuse et du jumeau.
Pour les légumes, on y trouve, des pommes de terre, des carottes, des navets et des poireaux. Mais on peut aussi envisager des légumes comme le navet jaune, la rutabaga, la carotte pourpre ou jaune, le panais ou le céleri rave.
Tout au long de l’année, un bon Pot au Feu mais jamais le même.

Dans mon Pot au Feu du jour, j’ai mis du paleron et de la joue de boeuf. Pour les légumes, carottes, pommes de terre, poireaux, navets jaunes, rutabagas et carottes pourpres. J’ai commencé par colorer la viande, puis j’ai ajouté l’eau, beaucoup d’eau, pour avoir beaucoup de bouillon. Puis l’oignon clouté de clou de girofle, une carotte, des fanes de poireaux et une petite poignée de baies de genièvre pour donner du goût. Il faut laisser mijoter comme ça pendant deux bonnes heures, en écumant. Et ce n’est que le lendemain que j’ai ajouté les légumes, parce que le Pot au Feu est toujours meilleur le lendemain.

Pour le prochain, je ferais des sauces d’accompagnement pour tester, je vous raconterai tout ça.

venenatis Donec id sit felis ultricies diam