Tradition de Noël, un délice d’Auvergne

Comme promis, je vais, ici, vous révéler une dernière tradition à laquelle, avec mon mari, nous ne dérogeons pas. Je vous ai parlé dans mon article précédent du Brunch de Noël. Mais comme le 25 dure jusqu’à minuit, il faut aussi penser au repas du soir. L’avantage du Brunch c’est que notre estomac est tout à fait en mesure de supporter un excellent repas le soir. Et donc, accompagné d’un excellent vin, nous nous régalons de LA Soupe de Noël.

Une Soupe pour Noël, raisonnable non?

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une soupe d’origine auvergnate qui ressemble à la fois à la soupe à l’oignon et à la soupe au fromage. Mais la différence vient du fromage utilisé qui est la Graisse de Noël, un fromage très doux, très onctueux.

Pour les ingrédients, il faut pour un grand plat, idéalement un plat en terre avec de hauts rebords qui va au four :
8 tranches de Pain de campagne (environ 1 cm d’épaisseur) ; 1,5 litres de Bouillon de volaille ; 200gr de Graisse de Noël

Dans la recette traditionnelle, il y a également 200 gr d’oignons, personnellement, je préfère sans. Si vous choisissez de les mettre, il vous faudra les émincer et les faire dorer avant de les ajouter au bouillon.

Pour le bouillon, on le prépare toujours le matin, ou la veille, avec une carcasse de pintade. Les morceaux de la pintade seront cuisinés le lendemain, pour continuer les fêtes. Plus le bouillon sera aromatisé et infusé, meilleure sera la soupe.
Ensuite c’est facile ! Dans le plat, on fait des couches de pain et de fromage, il faut finir par celui ci, puis on arrose de bouillon de manière à bien recouvrir l’ensemble, et au four. Dès que le fromage a gratiné, c’est prêt.

Cette soupe est un vrai bonheur de goût, de saveurs et de réconfort. Alors si ça vous tente, ajoutez une tradition à vos prochains Noël.

Je vous souhaite un Joyeux Noël!

ultricies Donec pulvinar libero elit. porta.